Download Etudes de philosophie ancienne et de philosophie moderne by Victor Brochard PDF

By Victor Brochard

Victor Brochard, né à Quesnoy-sur-Deûle (Nord) le 29 juin 1848 et mort à Paris le 25 novembre 1907, est un philosophe français.

Edition récente adaptée aux liseuses, parue en 1926 .

Extrait :
"Dans le Traité théologico-politique, Spinoza traite un sujet dont on peut dire qu’il a préoccupé à des degrés différents tous les philosophes modernes : les rapports de l. a. raison et de l. a. foi. l. a. answer qu’il donne de ce problème est à los angeles fois très nette et très hardie. los angeles raison et l. a. foi ont chacune son domaine séparé ; los angeles raison, à l’aide de los angeles lumière naturelle et des idées claires et distinctes, nous permet de comprendre los angeles réalité, de connaître les vérités éternelles ; elle nous apprend que Dieu est un être absolument infini et parfait, en qui l’entendement et l. a. volonté ne font qu’un et dont toutes les manières d’être se développent en vertu d’une nécessité absolue. l. a. foi « consiste à savoir sur Dieu ce qu’on n’en peut ignorer sans perdre tout sentiment d’obéissance à ses décrets et ce qu’on en sait par cela seul qu’on a ce sentiment d’obéissance ». Ainsi l. a. foi nous représente los angeles divinité comme ayant une volonté libre. C’est un chef, un législateur ou un roi qui édicte des lois ou des décrets auxquels les hommes sont tenus de se soumettre sans les comprendre. Elle a pour objet uniquement l’obéissance et los angeles piété. Entre los angeles raison et los angeles foi il n’y a pas, pour nous du moins, de passage attainable, l. a. seconde ne se déduit pas de los angeles première. « Je soutiens d’une manière absolue que l. a. lumière naturelle ne peut découvrir ce dogme fondamental de los angeles théologie ou du moins qu’il n’y a personne qui l’ait démontré et conséquemment que los angeles révélation était d’une fundamental nécessité. » « Par où j’entends que ce n’est element l. a. raison, mais los angeles révélation seule qui peut démontrer qu’il suffit pour le salut ou los angeles béatitude d’embrasser les décrets divins à titre de lois et de commandements, sans qu’il soit nécessaire de les concevoir à titre de vérités éternelles »."

Show description

Read Online or Download Etudes de philosophie ancienne et de philosophie moderne PDF

Similar french_1 books

Non, c'est non : Petit manuel d'autodéfense à l'usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire

En tant que femmes, nous sommes tous les jours les cibles d'interpellations, de harcèlement, d'agressions verbales, physiques ou sexuelles plus ou moins graves, plus ou moins violentes, au travail, dans l'espace public et privé. Souvent nous ne savons pas remark réagir, remark dire non, et remark faire comprendre que, lorsque nous disons non, c'est non.

Mots choisis : français-chinois

L’idée de ce livre m’est venue des difficultés que j’ai rencontrées pour faire le bon choix des termes les plus appropriés lorsqu’on veut faire concorder deux langues aussi différentes que le Français et le Chinois. Cet ouvrage a donc été conçu pour remédier à ces difficultés en proposant une présentation sous forme d’un recueil de mots classés par sujet.

Les passions ordinaires

• description : Les émotions ne sont pas spontanées, mais rituellement organisées. Reconnues en soi et signifiées aux autres, elles mobilisent un vocabulaire et des mouvements précis du corps qui diffèrent selon les cultures. C'est ce que montre David Le Breton dans cette anthropologie des émotions, où il examine, entre autres, le statut du corps dans los angeles communique, les ritualités du regard, ou encore le métier de comédien, qui offre une étonnante representation de los angeles façon dont les hommes se saisissent des signes pour vivre et donner à voir leurs émotions.

Extra resources for Etudes de philosophie ancienne et de philosophie moderne

Example text

Ov [jtiv o . te — téméraire de conjecturer que cet ouvrage de Démocrite pour objet précisément la question qui nous occupe? Démocrite y démontrait probablement que la réalité, véri- Est-il avait table et absolue, si elle est difficile à atteindre, n'est cependant pas entièrement hors de nos prises l'existence des atomes et du vide peut être connue avec certitude. Ainsi se trouvait maintenue la légitimité de la science, la réalité de l'àXyjOsra, non pas au sens de Protagoras, qui ne l'évoquait que pour la faire évanouir aussitôt, mais au sens plein et ; entier du mot, réclame tel que l'exige l'esprit humain, et que le la science.

C'était pour il aucun usage. des choses, mais ils ne en ont interdit tout emploi. Le nombre est pour eux pure apparence et illusion, puisque nulle part il n'y a de multiplicité réelle. Ont-ils néanmoins contribué, par leur négation, à en rendre plus facile l'application aux choses? Ce ne serait en tout cas que d'une manière n'en faire l'ont replacé nulle part Ils l'ont retiré : ils PHILOSOPHIE ANCIENNE 20 singulièrement indirecte et éloignée, non seulement à leur insu, mais plutôt contre leur gré.

C'est au fond le même argument par lequel Leibniz démontrait que le concept du mouvement le plus rapide possible est un concept contradictoire. Ainsi compris, le Stade est à la Flèche ce que Il diviser Y Achille est à la Dichotomie : il présente la même idée sous PHILOSOPHIE ANCIENNE 12 une forme plus concrète, plus tragique, ou, si plaisante. C'est cette plaisanterie innocente, l'on veut, plus mise au service d'une idée profonde, qui n'a pas été comprise, et qui a valu à l'argument et à son auteur leur mauvais renom.

Download PDF sample

Rated 4.68 of 5 – based on 35 votes