Download Parallele des anciens et des modernes by Charles Perrault PDF

By Charles Perrault

Show description

Read Online or Download Parallele des anciens et des modernes PDF

Best french_1 books

Non, c'est non : Petit manuel d'autodéfense à l'usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire

En tant que femmes, nous sommes tous les jours les cibles d'interpellations, de harcèlement, d'agressions verbales, physiques ou sexuelles plus ou moins graves, plus ou moins violentes, au travail, dans l'espace public et privé. Souvent nous ne savons pas remark réagir, remark dire non, et remark faire comprendre que, lorsque nous disons non, c'est non.

Mots choisis : français-chinois

L’idée de ce livre m’est venue des difficultés que j’ai rencontrées pour faire le bon choix des termes les plus appropriés lorsqu’on veut faire concorder deux langues aussi différentes que le Français et le Chinois. Cet ouvrage a donc été conçu pour remédier à ces difficultés en proposant une présentation sous forme d’un recueil de mots classés par sujet.

Les passions ordinaires

• description : Les émotions ne sont pas spontanées, mais rituellement organisées. Reconnues en soi et signifiées aux autres, elles mobilisent un vocabulaire et des mouvements précis du corps qui diffèrent selon les cultures. C'est ce que montre David Le Breton dans cette anthropologie des émotions, où il examine, entre autres, le statut du corps dans los angeles conversation, les ritualités du regard, ou encore le métier de comédien, qui offre une étonnante representation de los angeles façon dont les hommes se saisissent des signes pour vivre et donner à voir leurs émotions.

Additional resources for Parallele des anciens et des modernes

Example text

Plus petites circonftances , Sc qui fait une exaâ;ê anatomie des moiûdres mouvemens du cccur. desAnciens ^ des Modernes. 5^ LE c h e v a l i e r . î D u train que nojis allons nous ne verrons de long-temps la fin de nô­ tre difpute, nous ne fommes pas en­ core encrés en matiere, LE P R E S I D E N T . » La difpuce lêra bien-tôt finie ü vous vou e z , il n’y a qu*i me nom, mer deux Orateurs de ce temps-cy qui valienc mieux que Demofthene que Oceron. L'ABBE'. J’avouê que je n*ay point d'hom­ mes à vous nommer donc les noms puiflènt tenir contre ceux de Ciceron & de Demofthene , le temps, qui embellit ü fort ies beaux tableaux,comme nous le difîons cette après difhée, & qui en augmente le prix lîconfiderablement,donne encore à proportion plus de relief aux noms des grands hommes.

Féesfèfont peu mis en peine défai­ re prendre parti à leurs Ledeurs, Je voudrais donc que TEloqucnce en dts Anciem é “ des Modernes, général ne foft autre chofe que l’Arc de bien parler félon la nature du fujet que l’on traire, & {èlon les lieux, les temps & les perfonnes. LE PRESIDENT. Je reçois volontiers cette défini­ tion , car c’eft en quoy les Anciens ont particulièrement excellé , je veux dire d’avoir efté Eloquens de l^Eloquence qui convenoit à leur matiere. Demofthene & Ciceron de l’Eioquence des Orateurs; Thucidide, & TiteXive de celle des HiC.

Puis vous en fournir une preuve bien convaincante dans le refus que fait •Plutarque de dire fon avis fur l’éla- des Anciens é" des Modernes, i“} quence de Ciceron , parce dit-il, qu’il ne fçavoitpas zaez bien le lada pour en juger^ f A B B E’. Jay deux réponfes à faire là-defî. fus. Lapreraiere que les ouvrages de Ciceron n‘étoienc pas traduits en grec, & qu’ainfî Plutarque n*eft pas dans le cas dont il s’agit. La fécon­ dé qu’encore que PJutarque ait pu fçavoir aflez de latin pour bien ju­ ger de Tcloquence de Ciceron, com­ me je n’en doute pas.

Download PDF sample

Rated 4.39 of 5 – based on 32 votes